Commémoration: Le 3 octobre 2013, 366 migrants africains ont perdu la vie dans un naufrage au large de Lampedusa

Commémoration: Le 3 octobre 2013, 366 migrants africains ont perdu la vie dans un naufrage au large de Lampedusa

Le , une embarcation transportant environ 500 migrants clandestins africains   fait naufrage près de Lampedusa, île italienne proche de la Sicile.  La catastrophe a fait 366 morts, ce qui en fait la deuxième plus grande tragédie en Méditerranée depuis le début du 21e siècle.

il s’agit d’une embarcation de fortune composait majoritairement de Erythréens, qui a été pris au piège de ses cales, et a pris feu et coulé au large de l’île italienne. au moins 366 passagers, dont beaucoup de femmes et d’enfants, sont morts noyés.

« Je vois encore les amis qui se noient près de moi, je me vois dans la mer en train de battre des mains et de demander de l’aide. Je voudrais ne pas y repenser mais je n’y arrive pas » témoignait un de ces 155 rescapés.

Ce naufrage  avait  permis au gouvernement italien a  lancé un vaste dispositif humanitaire, militaire et maritime, baptisé « Mare Nostrum« , qui a permis de secourir en un an quelque 140.000 personnes. Plus de 380 par jour en moyenne..

Les cercueils des victimes africaines du naufrage étaient alignés dans un hangar de l’aéroport de Lampedusa, avant d’être enterrer en Sicile dans une discrétion presque totale, sans qu’un haut responsable politique ne fasse le déplacement.

Cet enterrement discret avait fait objet de polémique par certaines autorités italiens

« Je viens d’apprendre par hasard que l’on est en train d’enterrer les cercueils de Lampedusa. Sans funérailles nationales ou régionales », avait tweeté  la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini.

D’après les autorités sanitaires, les cadavres devaient, pour éviter la propagation de maladies, être enterrés au plus vite. « Si seulement nous avions su qu’il n’y aurait pas de funérailles nationales, nous nous serions chargés de rendre un dernier hommage à ces cercueils. » a amèrement déclaré Giusi Nicolini,

 

 

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X