13 migrants marocains torturés et repoussés vers la Turquie

13 migrants marocains torturés et repoussés vers la Turquie

13 migrants marocains ont été arrêtés par les forces de sécurité des frontières grecques après qu’ils sont entrés illégalement en Grèce depuis la ville d’Edirne.

Jusque-là rien de particulier. Des migrants clandestins ont été arrêtés sauf que le traitement réservé à ces Marocains a été d’une atrocité sans nom.

Dans cette vidéo qui a été relayée par les médias trucs, les migrants parlent le dialecte marocain.

Les gardes-frontières grecs ont poussé de force ces migrants affamés vers la Turquie par le fleuve Maritsa (Maritza) que les Turcs appellent Meriç et qui sert de frontière entre la Grèce et la Turquie d’Europe. Avant de les pousser à la traversée dangereuse de cette rivière, les gardes-frontières grecs ont pris le soin de les dépouiller de leur argent, leurs objets de valeur et leurs vêtements.

Pis, les migrants marocains ont été battus. Selon les médias turcs qui citent des témoignages des migrants, ces derniers ont été frappés à coups de bâtons et de matraques après que leur argent et leurs biens leur aient été confisqués. Les immigrés qui s’étaient réfugiés sur le chantier d’Edirne et qui avaient de profondes marques de coups sur le corps ont été soignés à l’hôpital.

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X