Traitement inhumain des migrants en Libye, les états unies et l’ONU sanctionnent Osama Al Kuni Ibrahim.

Traitement inhumain des migrants en Libye, les états unies et l’ONU sanctionnent Osama Al Kuni Ibrahim.

Accusé « d’abus horribles » contre des migrants détenus dans une prison de Zaouïa, en Libye, Osama Al Kuni Ibrahim, un tortionnaire libyen qui travaillait avec un autre trafiquant libyen, Bija, libéré au mois d’avril « faute de preuves » a été sanctionné par l’ONU et les Etats unies d’Amérique.

Conformément au décret 13726, Osama Al Kuni Ibrahim a été sanctionné en raison de son implication dans de graves violations des droits humains contre les migrants en Libye. Il est considéré comme l’un des principaux seigneurs de la traite des êtres humains en Libye.

Dans un communiqué, le secrétaire d’État Antony Blinken a déclaré qu’Al Kuni est le chef « de facto » d’un centre de détention pour migrants à Zawiyah (Libye) où « lui ou des individus sous sa direction ont commis d’horribles exactions contre des migrants, notamment des violences sexuelles et des coups et blessures.

Ses éventuels avoirs aux Etats-Unis sont gelés et l’accès au système financier américain lui est désormais barré.

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X