Les navires humanitaires Ocean Viking et Sea-Eye ont secouru 536 personnes en détresse dont 150 enfants au large de Libye

Les navires humanitaires Ocean Viking et Sea-Eye ont secouru 536 personnes en détresse dont 150 enfants au large de Libye

Dans la méditerranée central,  Les navires humanitaires Ocean Viking et Sea-Eye ont secouru 536 personnes en détresse dont 150 enfants et adolescents sur des embarcations de fortune au large de la Libye lors des opérations de sauvetage. Beaucoup de passagers sont affaiblis par leur séjour en mer. Certains ont été brûlés à cause des vapeurs de carburant.

Dans la journée du 2 novembre, cinq autres opérations ont permis de « sauver 325 vies » : des hommes, des femmes, dont certaines enceintes, et 153 enfants et adolescents. « Beaucoup ont le mal de mer et sont affaiblis », précise Sea-Eye. Certains ont la peau brûlée ou sont malades « à cause de l’inhalation de vapeurs de carburant ». Ils sont pris en charge, à bord, par des médecins de l’ONG German Doctors, qui prodiguent les premiers soins. Désormais, le Sea-Eye navigue en Méditerranée avec, au total, 397 personnes à bord.

Le 2 novembre, l’Ocean Viking, navire humanitaire de SOS Méditerranée, a procédé au sauvetage d’un canot pneumatique surchargé au large de la Libye. L’embarcation, dont les « boudins étaient dégonflés », était « sur le point de prendre l’eau », raconte l’ONG sur Twitter. Ses 94 passagers ont pu être secourus.

Dans la nuit, l’Ocean Viking avait déjà porté secours à un bateau de migrants, repéré à 200m du navire. Ses 45 occupants, dont quatre femmes et cinq mineurs avait été sortis de l’eau et pris en charge par les équipes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Le navire navigue désormais en Méditerranée avec au total 139 personnes à bord. Il avait repris la mer le 30 octobre.

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X