Triste histoire de 3 orphelins sur la route des canaries: «Maman est restée dans la Mer»

Triste histoire de 3 orphelins sur la route des canaries: «Maman est restée dans la Mer»
Les enfants secourus dans des bateaux à la dérive affrontent leur rétablissement avec l’aide des éducateurs dans les centres publics des îles Canaries.
La première chose qu’Aissata, huit ans, a dite à son père au téléphone depuis l’hôpital, après 11 jours de dérive dans l’Atlantique dans un bateau, était « Maman n’est pas là, elle est en mer » ; le petit Seidou, cinq ans, se réfugie dans sa poupée Spiderman et refuse d’accepter que sa mère ne soit plus là ; et Amina, n’arrive toujours pas à articuler un mot.
Près de 17 000 immigrants sont arrivés aux îles Canaries jusqu’à présent cette année depuis les côtes d’Afrique dans des traversées en haute mer qui vont des 100 kilomètres qui séparent Tarfaya (Maroc) de Fuerteventura aux plus de 1 300 qui font la médiation entre Saint Louis (Sénégal) et Gran Canaria. 889 autres ont laissé la vie dans cette tentative, selon les données – toujours minimes – conservées par les Nations Unies. Parmi eux, au moins 202 femmes.
Dans ce dernier chiffre se trouvent les mères d’Aissata, Seidou et Amina, trois mineures de Côte d’Ivoire qui font partie de la longue liste d’orphelins que la route canarienne génère mois après mois.
dans le cas des 03 Orphelins qui contemplent, encore incapables de comprendre leur destin, comment la mère qui a tenté de leur offrir un avenir en Europe meurt et disparaît sous les eaux.
Comment un enfant se remet-il d’un tel traumatisme ? Ils ne s’en remettront peut-être jamais complètement, mais leurs éducateurs sont convaincus que le code de survie est inscrit dans l’ADN de ces petits : levez-vous, apprenez et avancez.
Le navire Guardamar Talía de Salvamento Marítimo a sauvé ces orphelins de l’un des voyages les plus formidables de cette année sur la route des Canaries : celui d’un canot sans but dans lequel 29 des 55 personnes sont mortes à bord. , dont sept petites filles…-!
Ces 03 orphelins aujourd’hui sous la coupole des éducateurs qui essayent tant bien que mal de leur redonner le sourire vivent avec les images du décès de leurs mamans qui de là où elles se trouvent ne souhaitent certainement que le meilleur à leurs enfants.
Comme on le dit d’habitude, « LOIN DES YEUX MAIS PRÈS DU COEUR « -!!!
La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X