Guerre en Ukraine : des réfugiés africains bloqués aux frontières se disent être victimes de racisme

Guerre en Ukraine : des réfugiés africains bloqués aux frontières se disent être victimes de racisme

La guerre en Ukraine a jeté sur les routes des flots d’Ukrainiens, dont plus de 660 000 ont déjà fui vers les pays voisins depuis le début des affrontements.

Parmi les centaines de milliers de personnes qui tentent de fuir l’Ukraine vers les pays voisins, notamment la Pologne, figurent de nombreux ressortissants africains, pour la plupart des étudiants. Toutefois, les accusations de comportements racistes à leur égard se multiplient.

Selon certains témoignages, les ressortissants africains auraient été bloqués aux frontières ukrainiennes, pour laisser la priorité aux Ukrainiens. Certaines vidéos, montrant des Africains refoulés dans les gares et à la frontière de la Pologne, ont déclenché l’indignation sur les réseaux sociaux.

« Ils ne laissent pas passer les Africains. Les Noirs qui n’ont pas de passeports européens ne passent pas… Ils nous refoulent juste parce qu’on est noirs ! », explique à France 24, Michael, un étudiant nigérian.

Certains Nigérians qui ont franchi la frontière ont décrit leur voyage dans l’obscurité jusqu’aux frontières bondées où des fonctionnaires donnaient la priorité aux femmes et aux enfants ukrainiens.

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X