Maroc : La marine marocaine porte assistance à 192 migrants en mer

Maroc : La marine marocaine porte assistance à 192 migrants en mer

Les garde-côtes marocains ont secouru dans la nuit de lundi à mardi 192 migrants en Méditerranée et dans l’Atlantique. Parmi les naufragés, majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, se trouvaient plusieurs femmes et des enfants. Une personne a aussi été retrouvée morte lors de ces opérations.

Ils avaient pris la mer sur des embarcations pneumatiques mais aussi sur des jets-ski. Certains avaient même tenté de rejoindre l’Espagne à la nage. Cent quatre-vingt-douze migrants ont été secourus dans la nuit de lundi 25 à mardi 26 avril par la marine marocaine, au large de ses côtes, indique le média TelQuel. Parmi eux, majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, se trouvaient des femmes et des enfants.

Une personne a par ailleurs été retrouvée morte par les garde-côtes.

Les opérations de secours se sont déroulées en Méditerranée, où les migrants essayaient d’atteindre le sud de l’Espagne continentale, et dans l’Atlantique, où les exilés voulaient rejoindre l’archipel espagnol des Canaries.

Les personnes secourues ont reçu les premiers soins à bord des unités de la marine royale, puis ont été acheminés vers les ports du royaume les plus proches. Le défunt a été transporté à la morgue de Laayoune, au sud-ouest du Maroc.

Depuis le début de l’année, au moins 185 personnes ont péri dans l’Atlantique

Les traversées de la Méditerranée et de l’Atlantique continuent malgré les dangers. Depuis le début de l’année, 9 607 migrants sont arrivés en Espagne, dont 2 014 sur le continent et 6 421 aux Canaries (le reste a débarqué par la terre ferme), selon les chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM). En 2021, ils étaient au total 28 629 à avoir rejoint le pays, contre 18 838 en 2020.

Les décès ont également connu une nette augmentation cette année. Depuis janvier, au moins 185 personnes ont péri dans l’Atlantique, contre 73 à la même période l’an dernier, toujours d’après les données de l’OIM.

En janvier, l’association Caminando Fronteras avait dressé un bilan des drames migratoires sur l’ensemble de l’année 2021, en s’appuyant sur les appels des migrants ou de leurs proches via ses numéros d’urgence. L’association avait recensé cette année-là 4 404 personnes mortes ou disparues sur les routes maritimes vers l’Espagne, dont 90 % vers les Canaries. Une augmentation de plus de 100 % par rapport à 2020.

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr French
X